Le ciel profond

Messier 101

 

27 avril 2006. Caméra Meade DSI Pro II. Réfracteur Astro-Physics 105 mm travaillant à F/6. Pas de guidage. Composite d'environ 200 x 15 secondes. Filtre IR, dark moyen (5 images) soustrait de chaque image individuelle avant les compositages. Masque flou, courbes et niveaux. Forte pollution lumineuse.

Commentaire: cas typique où des images individuelles de 15 secondes ne suffisent pas. Même après le compositage, le manque de signal reste apparent et se traduit par un très faible contraste et peu de gradations de gris dans les bras. La striation du fond du ciel est due au décalage de position de la caméra entre les poses (bruit autocorrélé), et n'apparaîtrait pas si les poses individuelles avaient été suffisamment longues. Je préfère toutefois montrer l'image telle qu'elle est, un travail trop brutal sur le fond du ciel se traduisant par une image d'apparence très peu naturelle.

 

Retour vers la page "Ciel profond"

Retour vers la page principale astronomique